23/01/2005- Visiteur extra-terrestre:"les scientifiques voient une grande probabilité"

 

 

Article paru sur OVNI-UFO

                        Visiteurs extra-terrestre: les scientifiques voient une grande probabilité

 

                                                                                          

Il y a des décennies, c'est le physicien Enrico Fermi qui considérant la question de civilisations extra-terrestre avec des amis théoriciens, lors d’un dîner, a lâché le fameux quolibet: « Où sont-ils? » cette question est plus tard devenue centrale pour débattre du compte de recensement cosmologique de gens d’autres planètes et de possibles visiteurs extraterrestres (ET)venus de loin

Plus tard, on a appelé la rumination de Fermi sur le sujet « le paradoxe de Fermi »c'est une histoire qui circulait dans les années 1950 lorsque le scientifique a entamé le sujet dans les discussions avec des collègues à Los Alamos, Nouveau Mexique. Les réflexions concernant la probabilité de planètes semblables la terre, l’ascension de civilisations hautement avancées « en dehors d'ici », et les voyages interstellaires—Il demeure difficile de répondre au paradoxe de Fermi aujourd'hui encore.

Aujourd'hui un groupe de scientifiques américains a noté que les récentes découvertes astrophysiques suggèrent que nous pourrions nous trouver nous-même au milieu d'une ou plusieurs civilisations extra-terrestres. De plus ils argumentent que cela est une erreur de rejeter tous les rapports sur les ovnis puisque des preuves de visiteurs extra-terrestres théoriquement prédites pourraient juste être trouvées ici.

Les chercheurs font leur suggestion dans le sujet du Journal of the British Interplanetary Society (JBIS).de janvier/ février 2005.
Prenez n'importe quel bon magazine de science et vous êtes sûr de voir la dernière idée casse tête à propos de la théorie des super cordes ......, de trous de ver, ou de l'extension de l'espace-temps lui-même. En attendant, la détection planétaire extra solaire est à deux doigts de devenir ordinaire.

« Nous sommes dans une situation curieuse aujourd’hui, là ou nos meilleurs théories physiques et astrophysiques prédisent que nous devrions faire l'expérience d’une visite extra terrestre, toute preuve possible d’une telle menace dans le phénomène des OVNIS est l’objet de risée à l'intérieur de notre communauté scientifique. » conteste l'astrophysicien Bernard Haisch.

Haisch,avec les physiciens James Deardorff, Bruce Maccabee et Harold Puthoff, donnent leurs arguments dans l'article JBIS " Théorie-Inflation-Implications pour la visite Extraterrestre."
Les scientifiques désignent deux découvertes clés faites par les astronomes australiens et rapportées l'année dernière qu’il y aurait « une zone galactique habitable » dans notre voie lactée-- et d'une manière plus importante que la propre étoile de la terre, le soleil, est relativement jeune comparée à l’étoile moyenne dans cette zone-- d'autant qu'un milliard d'année.
Par conséquent, les chercheurs expliquent dans leur article JBIS que la civilisation extra terrestre moyenne devrait être beaucoup plus avancée et devrait avoir découvert la terre depuis longtemps. De plus, d'autres travaux de recherche sur la supposition à l'origine du Big Bang—connue comme la Théorie de l'inflation-- étaye la perspective, qu'ils ont proposée, que notre monde est immergé dans une civilisation extra-terrestre beaucoup plus grande.

Etant donné la physique avancée de milliards d'année, un bourdonnement autour de la galaxie n’est-il pas possible ?
Encore aujourd'hui la théorie des super cordes fait l’hypothèse d'autres dimensions, qui peuvent être des univers habitables adjacents au nôtre, spéculent les chercheurs. Il pourrait aussi être possible d’approcher la vitesse de la lumière en se déplaçant en dedans et en dehors de ces dimensions

« Ce que nous avons fait est en quelque sorte une percée, » a dit Haisch à SPACE.com. » Nous avons fait la synthèse de diverses découvertes récentes et des questions théoriques qui indiquent collectivement la forte probabilité que nous devrions êtres au milieu de l'une des plus immense civilisations extra-terrestre, » a-t-il dit.

Haisch a dit que les possibilités de dimensions des super cordes et de trou de ver et d’extension d'espace temps abordent l'objection « on ne peut pas arriver ici de là » souvent mise en avant en vue des distances interstellaires, point pour point impliquées. Aussi, des modèles de diffusion prédisent que même une seule civilisation pourrait s’étendre à travers la Galaxie dans une toute petite fraction de l’age de la Galaxie – même à des vitesses en deçà de la lumière, a-t-il dit.

Est-ce que la communauté scientifique peut elle-même en arriver à considérer toute preuve venant de mystérieux aperçus de choses étranges par le public?
Dans une large mesure, la communauté scientifique a apparemment considéré la visite d'extra-terrestre comme une baliverne loin d’être sérieuse pour qu’on y réfléchisse. Pourquoi?
« La révocation a plusieurs causes, chacune renforçant l'autre », a répondu Haisch. « la plupart des observations sont probablement de fausses interprétations, des illusions et des canular. J'ai vu des personnes devenir confuses devant Vénus ou encore Sirius lorsqu'elles étincellent de couleurs bas dans le ciel dans les bonnes conditions. Ayant été rebutés par cela, beaucoup de scientifiques ne se sont jamais souciés de chercher plus loin et sont joyeusement ignorants qu’il peut y avoir là quelque chose » a-t-il dit.

Deardorff, l'auteur principal de l'article du JBIS, fait remarquer dans une déclaration de presse: « cela demanderait un peu d’humilité à la communauté scientifique pour suspendre son jugement et prendre au moins certains des témoignages de haute qualité et investiguer … mais j’espère que nous pouvons nous-même arriver à faire cela. » Selon Haisch, il y a une motivation pas seulement pour la tolérance scientifique sur la question des extra-terrestres, mais une forte prédiction scientifique qu'il doit y avoir quelque signature véritable d'extra- terrestre dans la donnée.

« Cela change potentiellement la relation du phénomène des OVNI à la science de façon significative. Cela enlève le préjudice « pas inventé ici » indiquant qu'un « oui » à la visite ET est exactement la tendance sur laquelle nos théories physique et astrophysiques devraient s’entendre comme la situation la plus probable » a conclu Haisch.


source: http://www.space.com/searchforlife/et_betterodds_050114.html
traduction: http://fr.clearharmony.net/articles/200501/18091.html


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site