25/04/2007 -Découverte d'une autre terre habitable.

Exoplanète - Découverte d'une autre "Terre"

habitable


TF1-LCI exoplanète

Découverte d'une autre "Terre" habitable

  • Des astronomes européens ont détecté hors du système solaire une planète "de type terrestre habitable".

  • Elle est située à plus de vingt années-lumière de la Terre.

LCI picto cliquez regardez
Découvrez cette "nouvelle Terre" en images

Une "Terre bis" a été identifiée par une équipe d'astronomes français, suisses et portugais (1) au sein d'un système planétaire extrasolaire situé à 20,5 années-lumière de notre planète (2). La planète en question "est la plus légère des 200 planètes extrasolaires [situées hors du système solaire] connues à ce jour", selon une étude publiée jeudi dans la revue Astronomy & Astrophysics.

Sa masse, cinq fois celle de notre planète (3), laisse supposer "soit une constitution rocheuse (comme pour la Terre), soit une surface couverte par un océan", précisent les découvreurs. D'après leurs calculs, la température moyenne de cette exoplanète est comprise entre 0 et 40 degrés Celsius. "Ces conditions permettent la présence d'eau liquide à sa surface", souligne l'équipe. Et d'indiquer que tous ces "points communs" avec notre planète "permettent d'imaginer l'existence d'une éventuelle vie extra-terrestre".

Pour aboutir à cette découverte, les astronomes se sont intéressés à l'environnement de Gl581, une étoile naine rouge. Ces étoiles, dotées de très faible masse, sont "des cibles privilégiées pour la recherche de planètes habitables" : les naines rouges "étant relativement peu lumineuses, leurs planètes habitables orbitent près d'elles et sont alors plus facilement détectables". Par ailleurs, les naines rouges sont très nombreuses : elles représentent 80 des 100 astres les plus proches du système solaire.

"Cible privilégiée"

La "Terre bis" orbite autour de Gl581 en 13 jours. La gravité à sa surface est 2,2 fois celle à la surface de la Terre, et son rayon 1, 5 fois supérieur à celui de la Terre. "De par sa température (qui la rend habitable) et sa relative proximité avec notre propre système solaire (20,5 années-lumière seulement), cette planète va devenir la cible privilégiée des prochaines missions dédiées à la recherche de vie extra-terrestre, notamment avec le satellite Darwin", pointe l'équipe européenne.

Outre cette planète potentiellement habitable, le système de Gl581 est constitué d'au moins deux autres planètes : la première de masse comparable à Neptune et la seconde d'une masse 8 fois supérieure à celle de la Terre. Ces observations ont été menées à l'Observatoire austral européen (ESO) à La Silla, au Chili. L'équipe franco-suisse-portugaise avait déjà découvert "4 des 5 planètes connues autour des naines rouges, de moins de 20 fois la masse de la Terre". 

(1) Laboratoires associés au CNRS, Observatoire de Genève et Centre d'astronomie de Lisbonne.
(2) Une année-lumière est la distance que parcourt la lumière en une année. Elle est égale à 9460 milliards de km.
(3) Il s'agit bien d'une masse équivalente à cinq fois celle de la Terre et non cinq fois inférieure à celle de la Terre comme nous l'avions écrit par erreur. Merci aux internautes qui nous ont signalé cette coquille.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×