04/08/2008 -Ontario Lacus (Titan): le premier lac officiellement extraterrestre.

Ontario Lacus (Titan): le premier lac officiellement extraterrestre

 

Les observations de la sonde Cassini ont très clairement montré qu'un des lacs à la surface de Titan est à l'état liquide. Avec la Terre, c'est le seul endroit dans le Système Solaire où l'on a détecté du liquide en surface.


Vue d'artiste de Ontario Lacus


Ce lac a été baptisé Ontario Lacus, en raison de sa surface comparable en taille (20 000 km2) à celle du lac Ontario, entre les USA et le Canada.

Avant Cassini, les scientifiques semblaient convaincus que Titan, le satellite le plus grand de Saturne, était recouvert d'océans de méthane, d'éthane et d'autres hydrocarbures légers. Mais, les 40 survols du satellite n'ont rien révélé d'aussi vaste. Seulement des champs de dunes comparables à ceux que l'on trouve en Namibie de sorte que l'on se faisait à l'idée que Titan était plus "sèche" que les scientifiques ne l'avaient prédit.

Une hypothèse en contradiction avec les formidables images de la descente de Huygens dans l'atmosphère de Titan qui montraient un réseau complexe de chenaux de drainage étroits allant d'une zone claire de plateaux vers des zones de plus basse altitude, plus lisses et plus sombres.

Mais voilà, des conditions d'observation favorables ont fourni la preuve indiscutable que ce lac est bien rempli d'éthane liquide et probablement aussi de méthane. Mieux encore, il ne serait pas seul sur Titan ! De nombreuses 'taches' de la surface de Titan que l'on pense être solides pourraient finalement se révéler être des réservoirs liquides.


Ontario Lacus, observé par la sonde Cassini


La question de la vie

Cette découverte relance l'idée selon laquelle Titan pourrait être le berceau d'une forme de vie différente de celle qui s'est développée sur la Terre.

Si la Terre à son cycle de l'eau, celui de Titan est basé sur le méthane. Les observations de Cassini et Huygens ont démontré l'existence d'un cycle complexe du méthane sur Titan comparable à celui de l'eau sur la Terre. En clair, le méthane et l'éthane atmosphériques se condensent sous forme de pluie, creusent des ravins et finissent par se déverser dans des lacs comme Ontario Lacus d'où ils s'évaporent et ainsi de suite

Avec la présence en grande quantité de méthane, certains scientifiques ont émis l'hypothèse fascinante selon laquelle la vie aurait pu se développer à partir de méthane et non pas de l'eau.

L'étape ultérieure consiste donc à déterminer si une chimie organique complexe est à l'oeuvre dans ces réservoirs liquides, sur le modèle de ce qui a prévalu sur Terre il y a des milliards d'années avec l'eau.

Reste que les récentes observations menées depuis la Terre ou les sondes Huygens et Cassini annihilent cette idée de sorte que l'on peut dire que Titan n'est pas favorable à une vie complexe bien qu'une certaine chimie soit à l'oeuvre et que l'on peut assimiler aux prémices d'une vie, du moment qu'on se mette d'accord sur ce que l'on entend par 'vie'.

SOURCE: http://techno-science.net/

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×