21/12/2008 -Ancien océan sur Mars.

Une nouvelle preuve en faveur d’un ancien océan sur Mars avait été apportée en novembre. Ensuite, Mars Odyssey et son spectromètre à rayons gamma ont démontré que la planète était autrefois recouverte d’océans gigantesques.

A présent, la découverte de carbonates par la sonde ‘Mars Reconnaissance Orbiter’ atteste de l’existence, dans le passé de Mars, de poches d’eau où les conditions étaient favorables à la vie.

La nouvelle vient d’être publiée dans ‘Science’ :Des chercheurs américains ont découvert des carbonates sur Mars, suggérant que les eaux qui ont pu couler dans le passé sur la planète rouge n’étaient pas aussi acides qu’on le pensait et plus propices à l’émergence de la vie. Les eaux avaient un PH neutre ou alcalin quand les minéraux s’y sont formés il y a plus de 3,6 milliards d’années.

Nili_Fossae

Les dépôts de carbonates ont été détectés autour du bassin Isidis, de 1.500 kilomètres de diamètre. De nombreuses roches carbonatées se situent le long d’une zone appelée Nili Fossae, qui s’étend sur 666 km en bordure de ce bassin.

Scott Murchie

Scott Murchie, du laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins, se montre enthousiaste : “Nous avons finalement découvert des carbonates; ils fournissent plus de détails sur les conditions qui prévalaient durant différentes périodes martiennes spécifiques.

Jusqu’ici la théorie prédominante était celle d’un environnement acide.

La présence de carbonates (qui se dissolvent rapidement dans l’acide) vient de la remettre en question. Elle atteste que différents types d’environnements humides ont existé. En conclusion : “Plus ces environnements sont variés, plus il y a de chances qu’ils aient favorisé l’existence de formes de vie.

Bethamy Ehlmann, de l’Université Brown à Providence, explique :Nous avons découvert des indices montrant que l’environnement martien n’était pas entièrement acide il y a 3,5 milliards d’années comme le supposait généralement la communauté scientifique. Nous avons au moins trouvé une région de Mars qui était potentiellement plus hospitalière à la vie.

Une atmosphère riche en CO2 dans le passé doit avoir maintenu des températures chaudes sur Mars et permis de garder l’eau liquide à la surface de la planète, suffisamment longtemps pour former les vallées observées aujourd’hui. - Source

Bethamy Ehlmann

Il est regrettable que la prochaine mission d’un MSL (Mars Science Laboratory), prévue l’année prochaine, ait été retardée et ne pourra poursuivre les recherches avant l’été 2012. Mais ces nouvelles découvertes pourraient amener à revoir le choix du site d’exploration, qui sera annoncé au printemps 2009.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×