04/01/2009 -Crash OVNI en Russie 1991.

Résumé :

Nous sommes dotés par l’ex-République socialiste soviétique d’un excellent rapport de crash de soucoupe volante. Les travaux des ufologues Nikolay Subbotin et Emil Backurin nous font part d’un crash dans le « Shaitan Mazar », dénomination russe pour « tombeau du diable ». Le Shaitan Mazar est situé dans le Tien Shan, les montagnes du Kirghizistan, près de la frontière de la Chine. Cet événement est bien documenté, avec des dessins, des photos et des témoignages oculaires.

Un Ovni gigantesque envahit l’espace aérien russe:

 

L’incident du Tombeau du Diable a commencé le 28 août 1991, peu de temps avant 17 heures, un très grand objet d’environ 600 mètres de long et 110 mètres de diamètre est apparu sur la mer Caspienne, figurant sur les écrans radar de la station sur la péninsule de Mangyshlak . Les calculs radar ont montré l’objet se déplaçant à la vitesse de 6300 milles à l’heure, à une altitude de 21000 pieds.

 

Réponse Militaire :

 

L’alerte OVNI mis les militaires en action immédiatement. Deux MiG 29 combattants ont été détournés d’une mission de routine, et deux autres ont été appelés en urgence de la péninsule. Les pilotes ont reçu l’ordre de tenter de forcer le vaisseau à atterrir et si il refuse d’obtempérer, de l’abattre. Les commandants militaires de vol ont donné aux avions les coordonnées d’interception.

 

Objet Géant aperçu :

 

Ils allaient rencontrer l’objet inconnu au dessus de la mer d’Aral. Accélérant vers la position, les Migs eurent l’objet sur leurs écrans radars. Quand ils atteignirent la portée visuelle, ils furent choqués de voir un gigantesque objet gris métallique, de forme allongée. Le chef d’escadron somma « l’ami ou ennemi » de répondre et ordonna au vaisseau inconnu de descendre en piqué derrière le Mig de tête et le suivre à l’atterrissage. Il n’y eut pas de réponse de la part du vaisseau.

Ordre de faire feu :

 

Les officiers de haut rang décidèrent de tirer des coups de semonce sur son chemin de vol, pour l’obliger à suivre le Mig dans un atterrissage en sécurité. « Fermez des deux côtés » « Volez en parallèle à la cible et tirez des coups de semonce sur sa trajectoire » furent les ordres exacts donnés au chef d’escadron des MIGs. Les avions ont immédiatement répondu par la fermeture de 800 à 500 mètres. Ils étaient prêts à faire feu.

 

Commandes désactivées :

 

Alors que les pilotes appuyèrent sur la gachette, il n’y eut pas de réponse de leurs commandes, le système électrique ne répondait plus ! Les commandes du cockpit étaient mortes, et les moteurs commencèrent à toussoter. L’objet commença à s’éloigner des MIGs. Les avions étaient maintenant non opérationnels. Leur état fut communiqué par radio au quartier général, et on leur ordonna de ramener leur avion à la base, et d’abandonner la chasse à l’OVNI intrus. Les radars au sol continuèrent à suivre l’objet.

 

L’objet disparaît des radars :

 

Environ 45 minutes après son apparition soudaine, l’Ovni disparu simplement des écrans radars. Malgré qu’ils aient été secoués par les évènements déstabilisants des derniers trois quarts d’heure, il y eut un sentiment de soulagement parmi le personnel militaire que ce qui avait envahi leur espace aérien et neutralisé leurs jets les ait quittés. C’était la fin de l’OVNI géant, n’est ce pas ?.

mazarsite

 

Rumeurs de Crash :

 

Bientôt des rumeurs commencèrent à se répandre à propos d’un objet énorme qui se serait écrasé dans les montagnes du Tombeau du Diable (Shaitan Mazar). Les habitants des villages autour de Karakom témoignèrent qu’un objet de taille immense avait rencontré son destin au fond des montagnes à l’est, dans une gorge rocheuse appelée « le Tombeau du Diable » Ces histoires devinrent tellement répandues qu’une expédition fut formée pour faire une dangereuse randonnée dans les profondes forêts montagneuses afin de trouver cet étrange appareil.

 

Débuts de l’expédition :

 

Une expédition voyagea pendant deux semaines à travers les montagnes. Des rumeurs commencèrent à parvenir au groupe par des messagers que plusieurs des habitants locaux avaient trouvé le site exact du crash mais qu’ils avaient été brûlés et que leurs montres étaient tombées en panne. Pour les locaux ceci apporta au site un stigmate négatif mais ce fut le genre de nouvelle qui engagea encore plus le groupe à trouver le site désormais interdit.

rusros2

 

Les expéditions trouvent l’appareil :

 

On découvrit que la Force Aérienne Russe avait trouvé le site du crash en novembre 1991 !

Tandis qu’ils tentaient de de hisser une partie de l’objet depuis une banque couverte de neige, l’hélicoptère s’est écrasé, tuant tout le monde à bord. L’hiver russe étant imminent, l’Air Force déclara que de nouvelles tentatives de récupération de l’engin ne seraient pas prévues avant le printemps. Ca pouvait être ça ! Cette nouvelle information était le catalyseur nécessaire pour amener une nouvelle vigueur et détermination au groupe de recherche d’OVNI. Ils allaient planifier un nouveau voyage terrestre, mais il fallait battre de vitesse le gouvernement sur le site sinon les découvertes seraient pour toujours cachées à la connaissance du public. La seconde expédition trouva le site du crash. « Il était là, un vaisseau venu d’un autre monde ». Aussi, l’engin émettait encore une sorte de champ d’énergie. Le membre de l’expédition Emil Bachurin dira , « vous pouviez le sentir tout autour » L’équipe était encore à 1,500 mètres de l’engin mais on pouvait encore discerner sa taille incroyable même à cette distance. Alors que le groupe s’approchait à environ 1,000 mètres de l’appareil, ils étaient écrasés par un sentiment de terreur et d’anxiété. Alors qu’ils continuaient d’approcher du vaisseau ces ressentis créaient une fatigue immense.

L’OVNI gigantesque de 1991 n’était pas une illusion, il avait été confirmé par radar, et vu par quatre pilotes, qui le décrivirent en détails. La seconde expédition avait trouvé l’engin et dessina des croquis et des schémas de celui-ci. Ils avaient méticuleusement reproduit les marques aliénigènes sur sa queue. Pendant quelques instants fugaces, les espoirs de toute la communauté OVNI ont été atteints.
article de Billy Booth site http://ufos.about.com/
Traduit de l’anglais par Era
sigara02
russianexpedition

Participants à l’expedition de Shaitan Mazar. (L to R)
Oleg Murashev, Nelli Slugina, Anton Bogatov, Nikolay Subbotin, Alexey Kostenko, Emil Bachurin.
Photo by Maxim Slugin., Copyright by Nikolay Subbotin © and Russian UFO Research Station ©, 1998.

http://www.rense.com/ufo/russianros.htm

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site