04/01/2009 - Exmouth : Zone 51 australienne ?

Récemment deux avions de passagers on signalé des defaillances techniques qui ont entrainé la perte de contrôle de leur appareil. Un incident s’est produit en Octobre 2008, l’autre en août 2005 et dans les deux cas, l’avion a plongé en piqué. Les deux incidents se sont produits pratiquement au même endroit  dans  la mystérieuse ville de Exmouth, en Australie occidentale. Il se trouve que cette ville contient deux bases militaires hautement restreintes aussi bien que l’Observatoire Solaire de Learmonth qui est également utilisé pour la défense planétaire, y compris le suivi de la ionosphère et la détection de météore : En réalité une excellente couverture pour des activités liées aux OVNI.

A l’intérieur de l’observatoire solaire se trouve le très peu reconnu Observatoire Magnétique Learmonth, qui a été créé par S. Pete Worden de la NASA Ames Research Center, qui ont comme l’un de leurs objectifs la recherche de la vie en dehors de la terre.

Par une remarquable tournure des événements, il est maintenant largement rapporté qu’ un troisième appareil a connu les mêmes problèmes il y a une semaine. Le Samedi 27 Décembre 2008 le vol Qantas 71 avec 277 passagers à bord allant de Singapour à Perth a été forcé de revenir en arrière après que son pilote automatique ait débrayé, suivant des informations erronées livrées aux ordinateurs de bord. L’avion en question était un Airbus A300-330 et l’événement a eu lieu à environ 350 milles marins de Exmouth.

Le rapport mentionne que Geoff Thomas se référait aux événements sur les vols précédents comme une «extra-ordinaire» co-incidence. Il pourrait maintenant revenir sur ses positions. La station Navale de Communications E Harold Holt est très secrete sur ses activités et aurait nié tout lien avec les événements. On en sait encore moins sur la base de la RAAF Learmonth ou le très secret   Observatoire solaire Learmonth dirigé avec efficacité par l’US Air Force. Presque rien n’est connu de l’Observatoire Magnétique de Learmonth établi par la NASA et aussi sous contrôle de l’US Air Force.

Avec la déclaration du haut politicien Malcolm Turnbull à tous les reporters d’actualités du web que les activités liées aux OVNIs sont encore au delà du Top Secret, et la réticence de l’aviation australienne à établir un lien avec les deux affaires précédentes, nous ne saurons pas le dénouement de ces évènements avant longtemps.

La question peut se poser, est-ce que Exmouth est la zone51 australienne ? Est ce que les Ovnis sont surveillés à partir de là, où alors ont ils une base d’atterrissage dans la région afin d’étudier la Terre ?

En attendant il serait sage aux compagnies d’aviation de changer leur trajectoires.

Source :

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site