13/01/2009 -La première mission russo-chinoise vers Mars.

Mardi 13 Janvier

La première mission russo-chinoise vers Mars doit décoller en Octobre, pour parvenir à destination en 2010.

 

 

 

 

Selon Chen Changya, c’est une fusée russe Zenit qui lancera un satellite Chinois Yinghuo-1, et le module atterrisseur sera un Phobos-Grunt russe inhabité. Le chef de ce projet conjoint s’est confié à un journaliste du Wen Wei Po, publié à Hong Kong. L’informateur serait un chercheur du Shanghai Institute of Satellite Engineering.

 

 

Phobos-Grunt sera placé en orbite martienne pour étudier la planète, son atmosphère et ses tourbillons de poussières, le plasma et les radiations, avant de se poser sur Phobos, l’une des deux petites lunes de Mars, où il prélèvera quelques centaines de grammes d’échantillons.

Yinghuo-1, (Firefly-1 en anglais), explorera l’environnement martien et cherchera à établir comment les eaux de surface ont disparu. Sa mission doit courir sur une année terrestre.

 

 

 

 

 

 

 

Le défi pour Yinghuo-1, pendant cette année, sera d’affronter 7 périodes de 8,8 heures dans l’obscurité, alors que le Soleil se trouvera caché par Mars. Le satellite ne pourra alors bénéficier d’aucune énergie solaire et il se mettra en sommeil.

Les chercheurs s’efforcent de règler le problème des températures extrêmement basses (moins de 200 degrés Celsius) que le satellite devra subir pendant les moments d’obscurité.

Le projet Phobos-Grunt avait été conçu dès 1999, et il a été modifié plusieurs fois.
Un scénario un peu différent avait été présenté sur China Daily en décembre 2007 : “Après avoir été placé en orbite autour de Mars, Yinghuo-1 sera séparé du vaisseau russe, lequel se posera sur la planète, prélèvera des échantillons, et reviendra sur Terre.

 

Quelques observateurs se demandent si ces imprécisions ne sont pas entrenues pour prendre de court les ingénieurs de la NASA. Le retour sur Terre d’échantillons martiens serait une première, politiquement très symbolique.

 

 

 

 

L'article de Mars Daily ajoute que la seconde sonde lunaire chinoise, Chang’e-2, devrait être lancée dans le cours de l’année, soit avec un an d’avance par rapport au calendrier établi.

 

 

Chang’e-2 devrait collecter de nouvelles images et effectuer d’autres relevés sur la surface de la Lune.

SOURCE : http://ovnis-usa.com/

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×