26/01/2009 - Robert Powell: “Il ne fait aucun doute qu’une haute technologie est responsable de ces manifestations, et je pense qu’elles sont animées par une forme d’intelligence&a

Lundi 26 Janvier

janvier 26th, 2009 Posted in Janvier 2009

Alejandro Rojas est le Directeur du département Education Publique du Mufon. Il anime le programme radio UFOThinkTank. Son invité samedi soir était Robert Powell, le Directeur des Recherches de l’organisation.

Robert et l’expert radar Glen Shultze ont pu étudier les données FAA qui prouvent la présence d’un objet inconnu dans le ciel de Stephenville, le 8 janvier 2008.

Ils ont principalement évoqué ses évènements survenus au Texas, qui avaient attiré l’attention de la presse internationale. Robert Powell et Glen Shultze avaient une première fois annoncé leurs découvertes chez Larry King en juillet, puis sur ABC Primetime special.. La qualité du son s’améliore un peu après 3 minutes.

Alejandro Rojas

Robert Powell commence par quelques généralités : “Il ne fait aucun doute qu’une haute technologie est responsable de ces manifestations, et je pense qu’elles sont animées par une forme d’intelligence. Mais nous ne pouvons pas en conclure qu’ils sont pilotés par des extraterrestres : ces engins sont peut-être des sondes automatiques. Nous ne devons écarter aucune possibilité.

Concernant Stephenville, Powell explique qu’il avait commencé par interroger les témoins, avant de rencontrer l’expert Glen Schulze et d’étudier avec lui les données radar qu’il avait réussi à obtenir de la FAA. Ils ont alors confronté les témoignages à ces relevés :Les gens de la région sont parfaitement à même de reconnaître un F-16 en vol. Les heures et les directions qu’ils avaient indiquées pour cet objet massif, coïncidaient parfaitement avec l’objet sans balise dont nous pouvions suivre les déplacements.

Question - “A quelle distance s’était-il approché du ranch présidentiel de Crawford ?

Robert Powell

Robert Powell :Depuis la conclusion de notre rapport, nous avons parlé avec deux nouveaux témoins, qui habitent à quelques kilomètres de Crawford. Entre 20h et 20h30, ils ont effectivement vu un objet brillant et allongé qui a fait un virage à angle droit et a disparu une seconde plus tard.

Il ajoute :Le témoignage du Shérif Lee Roy Gaitan, à propos d’un objet qui volait silencieusement et lentement vers le sud, colle également parfaitement avec notre étude des données radar à la même heure. Même chose quand l’objet est revenu, qu’il est passé au-dessus de lui et s’est éloigné de Dublin à très grande vitesse. Nous avons pu minuter précisément les temps de passage de ce qu’il avait observé.

Nous avons pu établir que l’engin se déplaçait parfois à 3.200 kms/h. A cette vitesse, un appareil ne laisse que peu d’échos sur les écrans, mais ceux que nous avons corroborent parfaitement le témoignage du pilote Steve Allen également.

Robert Powell ne parvient toujours pas à comprendre pourquoi les responsables de l’US Air Force se refusent à commenter ces découvertes. L’animateur Alejandro Rojas ne manque pas de rappeller les différentes versions présentées par les militaires, dont celle d’une illusion optique provoquée par deux avions de ligne…

Question - “En qui consistaient les mouvements des F-16, relevés sur les radars ?

Robert Powell : Tout d’abord il y a eu l’arrivée de 4 jets sur la zone de Brownwood. Ils venaient de Fort Worth. Puis 4 autres les ont rejoint. Ensuite deux de ces appareils se sont séparés du groupe pour se diriger vers l’est. Nous avons également constaté la présence d’un Awacs qui a tourné pendant 4 heures en haute altitude. Les militaires disposent donc d’enregistrements encore plus précis que les données radars de la FAA.

Mieux, nous avons également identifié la présence d’autres jets, venant d’une zone d’entrainement en Oklaoma, qui se sont déroutés vers Stephenville au lieu de rentrer directement à Fort Worth.

Sur les rares documents de l’USAF, on ne peut relever que les heures de départ et de retour à la base. Tout le reste a été censuré. C’est pourquoi j’ai adressé une nouvelle requête FOIA destinée à la base de Carlswell.

Alejandro Rojas note que Powell et Schultze ont eu beaucoup de chance d’obtenir ces données radar de la FAA “qui habituellement ne sont montre pas aussi disposée à coopérer.

Le rapport radar peut être consulté ou téléchargé au format Pdf

UFO ThinkTank

L’incident est d’autant plus important que l’espace aérien du ranch présidentiel est en permanence interdit de survol, que le président s’y trouve ou non. C’est donc une affaire de sécurité nationale qui pourrait démontrer l’impuissance de l’Air Force à contrôler des intrusions. -

 

SOURCE : http://ovnis-usa.com/

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×