27/01/2009 - “Pendant les 100 premiers jours de son mandat, l’administration Obama va promouvoir l’antigravité“..

Mardi 27 Janvier

janvier 27th, 2009 Posted in Janvier 2009

Une nouvelle tentative d’exercer quelques pressions sur l’administration américaine vient d’être postée par AlienScientist sur YouTube, avec une lettre-type destinée à Barack Obama. Son clip de huit minutes est en fait l’illustration d’un article de Michael Salla pour l’Examiner du 19 janvier, qu’il avait titré :
Pendant les 100 premiers jours de son mandat, l’administration Obama va promouvoir l’antigravité"..

Le Général James Jones, conseiller du Président pour la Sécurité nationale et ancien Marine, devrait jouer un rôle de premier plan dans la divulgation de l’antigravité et autres technologies."

La suite :Les technologies classifiées de l’antigravité ont été développées en secret pendant plus de soixante ans, par des compagnies du complexe militaro-industriel.

C’est ce qui a été révélé en 1992, par exemple, quand on a su que le Bombardier B-2 utilisait des charges électrostatiques sur ses ailerons de direction et sa sortie de réacteur.

Selon des experts de l’aérospatial, celà confirmait que le B-2 utilise des principes électrogravitiques basés sur l’effet Biefeld-Brown.

Thomas Townsend Brown avait déposé un brevet en 1928 pour ses applications pratiques, après avoir découvert que des charges électrostatiques de haut voltage peuvent réduire le poids des objets".

Le Bombardier B-2 utilise des voltages assez élevés qui réduisent son poids de manière significative. Ca lui permet, ainsi qu’à d’autres appareils classifiés, de présenter des caractéristiques de vol qui semblent défier les lois conventionnelles de la physique.

General James Jones

L’homme-clé chargé par Obama d’introduire la technologie d’antigravité dans le domaine public est le Général Jones. Après avoir pris sa retraite du corps des Marines le 1er février 2007, le Général Jones a rejoint le Conseil de Direction de Boeing, auquel il a participé du 21 juin 2007 au 15 décembre 2008.

Depuis au moins le début des années 90, la compagnie avait engagé des études pour tenter d’appliquer la technologie d’antigravité à ses avions de transport.

En 2002, l’industrie aérospatiale a eu connaissance d’un projet confidentiel de Boeing nommé “Gravity Research for Advanced Space Propulsion” (GRASP). Un document du GRASP a été obtenu par le Jane’s Defense Weekly, qui résumait la position de Boeing sur cette question : “Si la modification de la gravité est un phénomène bien réel, ça devrait révolutionner toute l’industrie aérospatiale.

Si l’on se réfère au livre du Dr Paul LaViolette (”Secrets of Antigravity Technology” publié en 2008), on apprend qu’avant le mois d’octobre 2007, la compagnie Boeing avait conduit une étude classifiée sur la propulsion électrogravitique pour le compte de l’armée U.S.

Mais Boeing s’était vu refuser la possibilité de faire déclassifier cette technologie pour l’introduire dans le domaine public.

Or en 2007 le Général Jones, alors membre du Conseil de direction de Boeing, et de son Comité Financier - à l’époque où cette étude classifiée fut conduite - était non seulement informé mais avait soutenu ces efforts de la Compagnie pour la recherche et le développement des techniques d’antigravité.

Dr Paul LaViolette

Alors que Boeing cherchait activement à développer ces technologies d’antigravité pour concevoir une nouvelle génération d’avions, Jones était devenu Président de l’Institute for 21st Century Energy. Cet Institut avait été mis en place par la Chambre de Commerce américaine avec pour mission de garantir les ressources énergétiques de l’Amérique sur le long-terme.

Devenu Conseiller du Président pour la Sécurité nationale, le Général Jones sera donc bien placé pour s’assurer que “des idées nouvelles dans le domaine de l’énergie” sont effectivement prises en compte par l’administration Obama dans une vision globale et l’intérêt de la sécurité nationale. Il ne devrait pas manquer d’encourager le développement et la diffusion de ces technologies avancées qui feront entrer les Etats-Unis dans le 21ème Siècle. Les 100 premiers jours de l’administration Obama devraient ainsi voir se réaliser des progrès significatifs dans les applications commerciales des technologies d’antigravité.” - Michael Salla

 

SOURCE : http://ovnis-usa.com/

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×