- 1952 - Le royaume Uni adopte la politique de la CIA en matière d'OVNIS.

LE ROYAUME-UNI ADOPTE LA POSITION DE LA CIA CONCERNANT LES OVNIS:

Le document a été déclassifié sauf quelques censures pour le Dr David Clarke et Andy Roberts en Juin 2001, suivant un appel réussi invoquant la loi FOIA de liberté d'accès à l'information. Ils a été publié dans leur ouvrage "Out of the Shadows" édité le 9 Mai 2002 par Piatkus. Les auteurs ont également remercié l'historien Gerald Haines de la C.I.A qui les a aidé à les localiser.

INTERET:

Les documents, écrits par le sous-directeur du renseignement scientifique de la CIA, le Dr. H. Marshall Chadwell, mentionne "certains dangers potentiels qui sont liés à ces observations." Ils sont définis comme des "problèmes de confusion dans les communications..." et "les effets sérieux de l'hystérie de masse" dont pourrait profiter un ennemi en faisant de faux rapports d'OVNI à un moment critique.

Le Dr Chadwell était présent en Juin 1951 lors de la réunion à Londres du Directorate of Scientific Intelligence (DSI) quand le Flying Saucer Working Party a présenté son rapport final sur les objets volants non identifiés, et leur conclusion que les OVNIS ne sont que des identifications erronées, des canulars et des illusions.

Les debunkers d'OVNIS ont interprété ceci comme la preuve finale nouvellement déclassifiée que la défense du Royaume Uni ne se souciait que des "erreurs de radar" comme "perturbation des communications," ce qui dans leur esprit prouverait que les OVNIS n'existent pas. Ils ont tendu à affirmer que les ufologues ne savaient rien de ce qui était là selon eux le seul vrai souci du ministère de la défense Britannique en matière d'OVNIS: l'hystérie et les fausses alertes. Ce n'est pas vraiment ainsi: ils n'ont pas vu que ces soucis "d'obstructions des voies de transmission" et de "confusion dans les communications" ne sont en rien nouveau ou nouvellement révélés, mais sont le strict reflet de la politique imposée par la CIA en la matière, comme la plupart le savent, politique mise en place puis appliquée dans le rapport Durant du Panel Robertson organisé par la CIA.

Ce que le document indique vraiment est que la C.I.A a avec succès exporté sa politique concernant les OVNIS vers le Royaume Uni, un fait que le capitaine Edward Ruppelt, le premier chef du projet Bluebook, a expliqué il y a déjà bien longtemps. La plupart des pays européens, et particulièrement le Royaume Uni, pensaient qu'ils ne devaient pas faire de grande étude du phénomène OVNI mais attendre que les Américains l'aient fait et suivre leur conclusions et recommandations. Lors de la réunion de Londres, le Dr. Chadwell simplement transmis les recommandations de la CIA, ne plus s'occuper du phénomène si ce n'est pour le minimiser et manipuler le public pour le convaincre que les OVNIS n'existent pas de sorte qu'aucune "hystérie de masse" ne puisse se produire ou être utilisée par l'ennemi de l'Est.

En second lieu, le document indique que le ministère de la défense Britannique a tout de même mis en place un Comité permanent pour étudier les OVNIS après la fermeture de leur premier effort de recherche, le Flying Saucer Working Party. Dans le mémo, il est noté que "dans le domaine des objets volants non identifiés", le Ministère de la Défense Britannique a eu "un Comité Permanent sur des soucoupes volantes" mis en place "il y a environ 16 mois," c'est à dire après que le Flying Saucer Working Party avait été congédié. Ce nouveau comité était maintenant sous la responsabilité du Dr. R.V. Jones, qui a remplacé le Dr. Bertie Blount comme directeur du renseignement scientifique en Septembre 1952.

De toute évidence, en dépit de la volonté de la CIA d'instruire le public dans le sens de l'inexistence des OVNIS, les observations ont continuées dans le Royaume Uni. En Septembre 1952 d'autres observations ont été faites par les équipages de navires et avions de l'OTAN participant aux manoeuvres Mainbrace. Le rapport qui a reçu le plus de publicité était l'observation d'une soucoupe volante par deux officiers de la RAF et trois équipages aériens près du QG du Coastal Command Shackleton Squadron à Topcliffe dans Yorkshire du Nord. Selon le capitaine Ed Ruppelt, du Projet Blue Book de l'USAF, ce sont ces observations qui ont mené la Royal Air Force a "reconnaître officiellement les OVNIS."

Chadwell note que le groupe avait conclu "que les observations ne sont pas celles d'avions ennemi et qu'aucun avion ennemi n'a survolé [la Grande-Bretagne?]." Les commentaires de Chadwell sur ce qu'il appelle "l'incident du Yorkshire," les observations faits par un équipage aérien de la RAF lors des manoeuvres Mainbrace:

"Sur un certain terrain de la RAF, il y avait une certaine sorte de démonstration à laquelle de hauts fonctionnaires de la RAF de Londres avaient été invités," écrit-il. "Pendant la démonstration, une 'soucoupe volante parfaite' a été vue par ces officiels aussi bien que par des pilotes de la RAF. Tant de personnes l'ont vue que beaucoup d'articles sont parus dans les journaux publics. Ceci dérange Jones parce qu'il se rend compte que l'orientation et la rectification de l'opinion publique font partie de ses responsabilités."

La note indique également que le Dr. R.V. Jones avait exprimé de l'intérêt pour le film de Tremonton, Utah, en été de 1952. Le film a reçu une grande attention pendant les séances du Panel Robertson: il a été présenté par le Major Fournet et le Capitaine Ruppelt, et le Panel a fini par décider qu'il pourrait montrer une bande de mouettes malgré les analyses de l'U.S. Air Force et de l'US Navy qui ont démontré le contraire.

LE DOCUMENT:

Document FOIA
Document FOIA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×