Les "Foo Fighters" dans la presse respectable

Les OVNIS dans la presse respectable:

 

 

En 1945, il n'y avait aucune honte ou embarras pour des magazines respectables comme NEWSWEEK à rapporter sans moquerie des phénomènes aériens inhabituels. On ne se moquait pas encore des pilotes qui les voyaient. Naturellement, c'était pendant la deuxième guerre mondiale et l'explication était recherchée en spéculant que les Allemands auraient développé quelque engin, et une origine extra-terrestre pour le phénomène n'était pas à l'ordre du jour. Ces observations ne peuvent donc pas être attribuée à une "mode des soucoupes volantes" ou à une " fascination pour la science-fiction." Elles indiquent plutôt que le phénomène des OVNIS persiste et est interprété dans les limites conceptuelles et les mots en rapport avec les circonstances.

 


 


LES FOO-FIGHTERS DANS NEWSWEEK, 1945:


 

 Foo-Fighters
NEWSWEEK - 15 Janvier 1945

 

C'était il y a un plus d'un mois, une des premières fois ou des combattants alliés de ont rencontré ce qu'ils appellent maintenant "foo-fighters." [*] En plus des sphères vues près des extrémité des ailes, des pilotes en ont rapporté deux autres types (1). L'un est un groupe de trois sphères plus petites qui volent devant leurs avions, l'autre un groupe d'environ quinze qui apparaissent une certaine distance au loin et clignote en s'allumant et en s'éteignant (2). Apparemment commandé par radio (3), les foo-fighters restent en formation avec les avions, même lorsqu'ils plongent, montent, ou prennent des mesures évasives. "mais ils n'explosent pas et ne nous attaquent pas," a dit Meiers la semaine dernière. "Ils semblent juste nous suivre comme des diables sortis d'une boîte. (4)"

Probablement ayant quelque rapport avec les boules argentées vues par les pilotes de jour (NEWSWEEK, 25 Décembre 1944), les foo-fighters déroutent jusqu'ici apparemment des officiers du renseignement. Probablement sont-ils les résultats d'un nouveau dispositif antiradar que les Allemands ont développé (5). D'un autre côté, ils peuvent être les traînées d'échappement d'un plus petit modèle radio-commandé du Messerschmitt-163, une aile volante propulsée par fusée. Des bombardiers de jour ont rencontré le Me163, qui a une charge explosive dans le nez et est apparemment conçu pour s'écraser sur les avions alliés. Quand un pilote a étroitement inspecté des foo-fighters qui le serraient, cependant, il n'a rien vu d'autre que ces sphères. (7) [*] Le nom vient de la bande dessinée comique "Smokey Stover." 
Notes:

(1) Trois types différents de phénomènes, ce qui nous donne l'indice que ce qui se nomme globalement "Foo-Fighter" est plus riche que la plupart des gens pourraient le penser.
(2) Ce qui exclut Venus, entre autres explications triviales.
(3) Puisque l'hypothèse était qu'ils étaient des engins ou dispositifs volants allemands, il était logique de penser à la radio-commande. Comme nous savons maintenant qu'ils n'étaient pas allemands, nous pouvons plutôt dire "sous contrôle intelligent."
(4) Déjà, il y avait des cas où le phénomène aérien anormal a suivi des avions.
(5) Nous savons maintenant que les Allemands n'ont développé aucun dispositif antiradar volant pendant la guerre, et de tels dispositifs n'existent toujours pas.
(6) Nous savons maintenant qu'il n'y avait jamais le moindre modèle plus petit et radio-commandé du Me-163.
(7) Le Me-163 ne ressemble pas du tout une à sphère, et n'était pas ce qui a été observé, comme le rapporte ce pilote. 

Journal Current Science and Aviation, USA, le 22 janvier 1945

L'article ci-dessous est paru dans le journal Current Science and Aviation, USA, le 22 janvier 1945.

"Foo Fighters"



La dernière arme aérienne des Nazi est les "foo-fighters", des boules de feu rouges et argentées mystérieuses qui suivent les avions alliés à des vitesses de 300 miles par heure. On n'a pas encore déterminé quel but cette nouvelle arme peut avoir. Les boules ne frappent pas nos avions, mais volent simplement bord à bord avec eux, puis filent soudainement hors de la vue. Apparamment radio-commandées, elles pourraient n'être qu'une menace psychologique.

LE FOO FIGHTERS DE 1944 EXPLIQUES COMME NOUVELLES ARMES ALLEMANDES:

L'article ci dessous a été publié par le New York Times le 14 Décembre 1944.

Les Sphères Flottantes Mystérieuses Sont de Nouvelles Armes Aériennes Nazi

QUARTIERS GENERAUX, Force Expéditionaire Alliées, 13 Décembre

Une nouvelle arme allemande a fait son apparition sur le front Ouest.
Cela a été révélé aujourd'hui.

Les aviateurs de l'Armée de l'Air américaine rapportent qu'ils
rencontrent des sphères de couleur argentées dans le ciel
au-dessus du territoire allemand. Les sphères sont rencontrées soit
séparément ou en groupes. Parfois elles sont semi-translucides.

L'article est de fait une version journalistique par le New York Times d'une dép^che de l'agence Reuter transmettant une nouvelle publiée par les Quartiers Généraux de l'Armée des Etats-Unis en en Europe reproduite dessous:

QUARTIERS GENERAUX 13 Décembre (Reuter)

- Les Allemands ont produit une arme "secrète" en harmonie avec la saison de Noël.

Le nouveau dispositif, apparemment une arme de défense aérienne, ressemble aux boules de verre énormes qui ornent les arbres de Noël. Il n'y avait aucune information disponible quant à ce qui les maintient en l'air comme des étoiles dans le ciel, ce qu'il y a dedans ou ce ce que leur but est supposé être.
SCAN DE CET ARTICLE:

Scan

http://www.ufologie.net/press/newsweek15jan1945f.htm

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

FOO-FIGHTER SUR LE RHIN, 1945:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien The Era, Bradford, Pennsylvanie, USA, le 2 janvier 1945.

Un "Foo-Fighter" se joint à un étrange combat dans les cieux
Une Base d'Avions de Combat de Nuit des Etats-Unis, France, 1 janv. -- (AP) les Nazis ont lancé quelque chose de neuf dans les cieux nocturnes au-dessus de l'Allemagne - les étranges, mystérieux "Foo-fighters", boules du feu qui font la course le long des ailes des Beaufighters des missions américaines d'intrusion au-dessus du Reich. Les pilotes U.S. avaient rencontré les fantastiques "Foo-fighters" depuis plus d'un mois dans leurs vols de nuit. Apparemment, personne ne sait exactement ce qu'est cette arme aérienne. Les boules du feu apparaissent soudainement et accompagnent les avions sur des kilomètres. Elles semblent être radio-commandées depuis le sol et parvenir à suivre des avions volant à 300 miles à l'heure, indiquent des rapports officiels du renseignement.

"Il y a trois sortes de ces lumières que nous appelons des "foo-fighters", a dit le Lieutenant Donald Meiers, de Chicago, Illinois. "L'une est des boules rouges feu qui apparaissent au bout de nos ailes et volent avec nous, la seconde est une rangée verticale de trois boules de feu qui volent devant nous et la troisième est un groupe d'environ 15 lumières qui apparaissent au loin dans la distance - comme un arbre de Noël vers le haut dans le ciel - et qui clignotent."

Les pilotes de cet escadron de chasse de nuit - en fonction depuis septembre 1943 - trouvent que ces boules ardentes sont la chose la plus étrange qu'ils aient rencontrée jusqu'ici. Ils sont convaincus que les "Foo-fighters" sont conçus pour être une arme psychologique aussi bien que militaires bien que ce ne soit pas la nature des boules de feu que d'attaquer des avions.

"Un Foo-fighter m'a pris récemment à 700 pieds et m'a pourchassé sur 20 miles en descendant la vallée du Rhin," a dit Meiers. "J'ai tourné vers tribord et deux boules de feu ont tourné avec moi. J'ai tourné à bâbord et elles ont tourné avec moi. Nous allions à 260 miles à l'heure et les boules restaient bien avec nous."

http://www.ufologie.net/press2/era2jan1945f.htm

L'INCIDENT FOO FIGHTER DE SPEYER, FIN NOVEMBRE 1944:

Le cas:

La source primaire semble être l'article célèbre de 1945 par Jo Chamberlin [cha] sur les foo fighters, qui dit:

"Mais quelques nuits plus tard [fin novembre 1944], le Lieutenant Henry Giblin, de Santa Rosa, Californie, pilote, et le Lieutenant Walter Cleary, de Worcester, Massachusetts, observateur radar, volaient à 1.000 pieds d'altitude quand ils ont vu une lumière rouge énorme à 1.000 pieds au-dessus d'eux, se déplaçant à 200 miles par heure. Comme l'observation était faite une soirée de début d'hiver, ces hommes ont décidé qu'ils avaient peut-être mangé quelque chose qui n'était pas pas très bon et ne se sont pas précipités pour rapporter leur expérience."

Cette version de l'histoire a été republiée de nombreuse fois ensuite, comme par exemple dans les "Fortean Studies" N.7.

Pendant la deuxième guerre mondiale, Renato Vesco était un très jeune ingénieur en aéronautique, et après la guerre il a écrit des articles et des livres concernant les armes secrètes allemandes [ves]. Selon un texte qui paraît sur plusieurs sites Internet, il indique:

"Le 27 novembre 1944, un B-27 de l'US Air Force [sic], retournant d'une incursion sur Speyer, Allemagne de l'ouest, a rencontré une lumière colorée énorme et orange se déplaçant vers le haut à une vitesse estimée de 500 miles par heure. Quand les pilotes l'ont rapporté, le radar du secteur avait fait un rapport négatif, parce que rien ne s'était enregistré sur l'écran."
La même histoire a été apparemment rapportée dans le magasine d'ufologie français "Phenomena" [phe], le bulletin du groupe disparu "SOS-OVNIS" avec les détails additionnels que c'était à 08:26, que c'était un sphère orange énorme, à une altitude de 450 mètres et l'équipage est décrit en tant que "un équipage de chasse" plutôt qu'un équipage d'un bombardier.

Dans le catalogue de Dominique Weinstein [wei], le cas apparaît avec la même date et lieu, comme celui d'une sphère orange énorme vue à minuit par un chasseur P-70 du 415e escadron de chasse de nuit de l'USAAF.

W.A. Harbinson [har] fournit d'autres détails, indiquant que les témoins étaient les pilotes Henry Giblin et Walter Cleary, qui ont déclaré que dans la nuit du 27 novembre 1944, ils avait été harcelé à proximité de Speyer par "une énorme lumière brûlante" qui volait au-dessus de leur avion à environ 250 miles par heure.

Un site Internet anonyme indique que le 27 novembre 1944 à Speyer, Allemagne, "un grande boule de feu rouge a volé parallèlement à l'avion de chasse des Lieutenants Henry Giblin et Walter Cleary. Ils ont tenté des manoeuvres évasives, mais l'engin pouvait suivre leurs mouvements. Après un moment, l'engin a accéléré au loin au-dessus de l'altitude maximale de l'avion de chasse."

Un site Internet britannique indique que le 27 novembre 1944 tandis qu'à proximité de Speyer, à une altitude de 1.000 pieds, le Lieutenant H. Giblin et l'observateur W. Cleary étaient poursuivis par une énorme lumière brûlante qui a volé au-dessus de l'avion à une vitesse de plus de 200 miles par heure.

http://www.ufologie.net/htm/speyer1944f.htm

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×